Engagement martial

L’engagement martial auprès d’un maître est, théoriquement, irrévocable de la part du disciple. Il lui est alors impossible, ou en tout cas très difficile de renoncer, ou renier ses liens très forts avec son maître, et l’école qu’il incarne.

Cet engagement est par définition à vie. Un tel engagement peut marteler des générations.

La vie moderne ne laisse pas beaucoup de place aux engagements autres que ceux qu’on signe sur un papier. On parle de « valeurs juridiques ». Mais au final, tout se discute dès qu’on sort quelques millions.

L’engagement martial n’a aucune valeur juridique. Il n’est reconnu par aucun appareil étatique, ni aucune institution. C’est un être humain au sens sociétal, moral et spirituel du terme, qui consacre le restant de sa vie à une œuvre plusieurs fois millénaires.  Cela dépasse et de très loin, la société hyper-administrée dans laquelle on vit. Nous sommes à l’échelle civilisationnelle.

Cette tradition est conservée par quelques écoles martiales asiatiques. Elle est également connue dans les disciplines comme l’opéra en Chine.